Loading color scheme

Swordkilla

Swordkilla est né et a grandi en Sicile. Influencé par son frère aîné (Kast de Castle Rock Crew), qui était actif sur la scène musicale depuis 1998, il est apparu en tant que B-Boy de 1999 à 2007.
Entre 2006 et 2007 Swordkilla a abordé le graffiti, le rap, le beat making et le turntablism.
En 2008, il se consacre exclusivement au beat-making et au turntablism.
Son style brut émerge, qui est principalement influencé par RZA, DJ Premier, DJ Dsastro, DJ Krush et DJ Shadow. Au cours de ces années, Swordkilla a également connu l'un des personnages les plus importants de l'histoire du hip-hop italien, DJ Gruff. Les deux travaillent ensemble. Dj Gruff est un invité de l'album Flying Dagger EP, sur lequel Swordkilla, en collaboration avec Thatkidnamedcee (tablette de gymnastique historique de San Antonio, Texas) gratte et produit les rythmes. Ils travaillent avec des grands comme Looperatori Italiani, un groupe composé des meilleurs producteurs italiens. À 23 ans, Swordkilla a quitté la Sicile et s'est rendu à Rotterdam (Pays-Bas), où il a rencontré Stefano Zaborra, un fabricant d'électronique italien. Ils deviennent de bons amis. Sous l'influence de Stefano, Swordkilla fait ses premiers pas vers la musique électronique expérimentale. Il parcourt les meilleurs magasins de vinyles de Rotterdam à la recherche d'échantillons et de soleils rares, et commence à combiner son style hip-hop brut avec des downtempos et des trip hops. Dans les années à venir, Swordkilla se produira en direct dans les clubs les plus branchés de Rotterdam, où des grands noms tels que Gramatik et Quantic ont joué. Dans le meilleur club de jazz de Rotterdam, Bird, il joue avec The Dutch Music Community (composé de Shirma Rouse, Gery Mendes, Jon Tarifa, Niek de Bruijn, Tuur Moens, David Henket, Jamie Peet, Tom Ridderbeekx, Efe Erdem, Piero Bianculli) et bien d'autres d'autres artistes branchés.
En 2017, Swordkilla s'est rendu en Australie, où il vit et produit toujours de la musique.
Il aime et utilise l'atmosphère détendue de l'Australie, dont il est inspiré de manière créative. Swordkilla commence à combiner les sons locaux avec des vinyles et, en plus des singles downtempo et trip-hop, produit également ses habituelles bandes rythmiques dans un style brut. Avec son son, il veut transmettre le message, vivre pleinement et profiter de la musique.



Résultat Swordkilla
» https://www.facebook.com/swordkilla/
» https://open.spotify.com/artist/6AMZtHqBhfSEdpcxBGNIrk
 

 

© Tous les droits de publication ont été accordés à Monsieur Mixmania par le propriétaire des droits d'auteur.

 

 

Anzeige

 

 

Écrit par Gösta
  1. Commentaires (0)

  2. Ajouter votre commentaire
Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Anzeige

Anzeige

Anzeige